Profil

  • Smartbeat
  • Smartbeat, Homme Objet & Ballbusting
  • Homme
  • 18/02/1971

Présentation

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>

Créer un Blog

Recherche

Mercredi 21 octobre 3 21 /10 /Oct 09:53
Bonjour à Tous,

Il est temps de vous faire partager mes sentiments au regard des différents moyens de chasteté contraintes que m'impose Madame, pour mon plus grand plaisir, je tiens à le préciser, car il s'agit une fois de pus de partage et d'Amour;

 

Le port d’une cage de chasteté à long terme comporte en fait de nombreuses difficultés et je cois pouvoir aujourd’hui apporter un éclairage objectif sur cet appareillage et ses diverses variantes.

 

Un cadenassage de quelques heures peut se faire avec n'importe quel objet, voir avec un foulard ou un lacet tressé : peu importe.

 

En revanche, le port d'un moyen de chasteté masculin à long nécessite un peu d'organisation si on ne veut pas être contraint de tout arrêter au bout de deux jours à cause d'irritations ou de problèmes médicaux plus sérieux.

En effet et pour ce qui me concerne, la meilleure cage de chasteté est de loin la CB2000 ou CB 2000, pour plusieurs raisons.

En premier lei, elle est suffisamment large pour que je puisse y entrer mon sexe et suffisamment courte pour quil ne s’y sente pas trop à son aise.

En second lieu, elle est ouverte sur tout sa longueur sur les côtés, entre les barreaux, ce qui pemet une fois en place de bien placer la peau de la bite, qui a souvent tendance à rester à l’extérieur avec les autre cages.

En montant un anneau un peu lâche, on obtient une cage facile à porter et à repositionner, ce qui évite les pressions toujours aux même endroits et donc favorise la prévention des irritations et infections, sans parler des facilités de nettoyage que ces ouvertures permettent.

Inconvénient : si on vent se donner du plaisir, c’est parfaitement possible entre les barreau ; mais je crois qu’on peut parfaitement jouir avec n’importe quel type de cage et la pression est toujours plus psychologique que physique.

Second inconvénient : après avoir été bien excité, lorsque Madame retire la cage, on ne peut pas retirer l’anneau qui fait cockring tant qu’on est pas débandé ; ça peut en revanche être un sujet de frustration supplémentaire dans certains cas.

Plusieurs fois, Madame m’a dé-cagé, laissé mollir… pour finalement me remettre la cage et me demander de lui faire un long cunnilingus : insupportable !!!

A mon goût, la CB6000 ou CB 6000 est top étroite et ne permet que difficilement de bien place toute la peau dans le tube ; il s’en suit des difficultés de lavage et de replacement du matériel en cas de gène dans la journée.

En revanche, Madame peut parfaitement se prendre sur le tube de la cage de chasteté et l’anneau situé à la base du Pénis, en trois parties, présente le double avantage de pourvoir être intégralement retiré quand on est en érection après retrait de la cage et de pourvoir supporter le gode creux et rigide « Her Pleasure optionnel.

Dernière qualité, le dession de l’anneau permet de le conrever serré façon cockring sans que les irritations sous les testicules ne soient insupportable comme cela est rapidement le  cas avec la CB 2000.

La Birdlock est une belle invention.

En fluorescente, elle est hyper humiliante même la nuit sous la couette car on ne voit qu’elle.

Elle est très facile à portr mais très difficile à mettre.

D’abord, il faut passer les couilles dans l’anneau, qui est assez ride et large : ce n’est pas évident.

Ensuite, j’ai le même problème qu’avec le tube de la CB6000 : le tube de chasteté ne me permet  pas de rentrer à la fois ma bite et la peau, qqui reste majoritairement à l’extérieur.

J’ai finalement trouvé une technique qui m’a permis de rester enfermé une bonne partie de l’été bien serré, pour le plus grand bonheur de Madame : entrer d’abord la peau de la bite en tirant la peau du prépuce depuis le trou du devant prévu pour uriner, avant de rentrer la bite.

Puis dans un second temps, mettre les couilles dans l’anneau.

Mais il faut du temps et ne pas être excité, ce qui est très difficile, car la manipulation demande de l’énergie et donc constitue une petit masturbation en soi, qui fait grossir le matériel.

Il reste enfin la cage en cuir, façon ballon, qui est vraiment bien à tous points de vue : ça fait un sérieux cockring, empêche de bader ferme et peut être sérieusement boxé par Madame.

Elle adore !!! Il est vrai qu’elle peut cogner vraiment fort et placer des coups de pompe énergique dans le petit ballon.

Inconvénient, on ne peut pas uriner sans sortir la queue du sac, et donc c’est pas aussi « secure » que les vraies cages.

Ce qu’aime Madame par dessus tout, c’est me sentir enfermé dans du rigide et se frotter dessus ET me sentir en incapacité de bander : ça la met dans un état que je n’avais jamais connu avant et elle aime alterner les cages.

J’ai vu qu’elle feuilletait maintenant les pages piercing à Prince Albert et elle m’a dit que l’idéal serait quand même de pouvoir mettre un cadenas entre mon gland et mes couilles.

Je ne sais pas trop si c’est du lard ou du cochon, mais dès qu’elle en a l’occasion, elle me parle de ça comme s’il s’agissait du saint graal de la ceinture de chasteté.

Je crains au contraire qu’en ayant une érection tout s’arrache et ça me fait froid dans le dos…

Madame pense qu’avec un double percement, côté prépuce et côté dessus du gland, on peut sécuriser un anneau enserrant étroitement tout le gland et attachable à un cockring dessus et dessous de manière rigide.

J’avoue que je ne me suis jamais attendu à de telles imaginations de la part de Madame.

Je pense qu’il s’agit de fantasmes et qu’elle ne me demandera pas de passer à l’acte.

Elle m’a parlé d’un artisan dans le Marais qui fabrique sur mesure ce genre d’appareil pour les gays et m’a vanté la possibilité d’enchâsser ensuite sur verge toute sorte de tube en métal qui sont solidement fixés à la verge grâce au double piercing dessus dessous.

Madame prétend qu’il s’agit là du seul moyen de se prendre efficacement sur ma queue sans qu je jouisse inutilement.

Je suis perdu.

Perdu par ce genre de débat car il m’emmène vraiment loin et parce que je n’aurais jamais imaginé madame capable de penser à de telles choses.

En même temps,, l’idée de la voir s’empaler sur ma queue tandis que je ne peux rien sentir m’excite comme un porc.

C’est ce qu’elle n’a pas manqué de me faire remarquer hier en pressant mes couilles sous la cage de chasteté alors qu’elle me parlait de cet artisan et de ses prouesses métalliques avant de se prendre sur ma langue tout en me broya,t les couilles.

En attendant, l’excitation était très forte des deux côtés et ce fût divin d’être défoncé la peur au ventre tandis que Madame se lâchait sur ma langue tout en me branlant le sac à testicule comme une forcenée.

Par Smartbeat
Ecrire un commentaire - Voir les 9 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés