Profil

  • Smartbeat
  • Smartbeat, Homme Objet & Ballbusting
  • Homme
  • 18/02/1971

Présentation

Calendrier

Août 2017
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Créer un Blog

Recherche

Vendredi 4 septembre 5 04 /09 /Sep 09:26

 

Chers Amis,

 

Poursuivons les récits de cet été.

 

Cet épisode reste sans doute le plus marquant pour moi qui ait jusqu'alors toujours conduit notre couple en leader.

 

Pour situer le débat, notre villa d’été est en bord de mer et nous fréquentons tous les ans la même page privée.

 

Aussi y retrouvons-nous les mêmes familles qui sont devenues, au fil des années, autant d’amis et amies.

 

Mais cette année, ce fût pour moi un supplice et pour Madame un vrai coming-out de sa situation de domination, elle qui a toujours été plutôt réservée.

 

Petit épisode choisi, alors que nous bronzons en groupe.

 

Question de sa copine Alexa :

 

« Tiens, c’est bizarre cette clef que tu arbore autour du cou depuis peu.

Ce n’est pourtant pas ton genre de conserver ce genre d’objet, toi qui ne mets jamais d’autres bijoux que tes gros colliers de corail à la plage.

Ca m’étonne de toi et, excuse-moi si je suis curieuse mais c’est quoi cette drôle de clef ? »

 

 

J’ai blêmi entendant la réponse du tac au tac de Madame, d’un air parfaitement naturel et détaché :

 

 

« Les bijoux les plus précieux sont souvent aussi intimes que précieux.

C’est pour cela qu’il faut les mettre en sécurité au coffre.

Demande à Monsieur, je suis sur qu’il se fera une joie de t’expliquer ce qu’enferme la petite clef, n’est-ce pas mon chou ? « 

 

J’ai cru que j’allais défaillir.

 

Déjà que j’avais l’impression que tout le monde voyait (savait ?) ma cage sous mon short de bain, surtout quand il s’agissait de sortir de l’eau.

 

Mais heureusement, notre chère Alexa est trop typée bonne mère de famille pour comprendre ce genre d’allusion (même si j’ai su qu’elle avait recours à des taxis-boys – c’est paraît-il pour aller danser… et elle est passée à autre chose comme sans attendre ni demander la suite).

 

Dans la même veine, Paula est tombée lors d’un faux mouvement pour s’asseoir sur son transat et s’est rattrapée main en avant au mien, m’arrachant au passage la cage avec une férocité à la limite du supportable.

 

Je sais qu’elle a nécessairement senti la rigidité de la cage de chasteté entre mes jambes … et qu’elle en a été surprise, avant de s’affairer à se redresser et s’installer convenablement.

 

Je sais qu’elle a été interpellée et qu’elle n’a rien dit.

 

Et qu’elle m’a sérieusement « analysé » tout le reste du séjour, m’obligeant à sortir de l’eau en marche arrière, comme si de rien n’était.

 

Tous les hommes matent à la plage, mais les femmes aussi…

 

Et quand Madame s’est adressée à Paula en ces termes en ma présence, alors que sa copine, feignant de regarder au loin dans le vague au dessus de ses ray-bans mattait mon ventre (que j’ai encore musclé et agréable) et mon entrejambe de façon faussement détachée :

 

« Ca lui fait un joli paquet, n’est-ce pas ? Mais ne fantasmes pas trop, les apparences sont trompeuses et il a beau avoir un beau Vilebrequin (marque de mon Short de bain), je l’ai bien enfermé dans ma cage ».

 

C’en est suivie un regard entendu dont je ne sais toujours pas ce qu’il signifie aujourd’hui et une discussion sur les érections incongrues de ces Messieurs à la Plage.

 

Et une finalement une grande fierté quand Madame a conclu, un rien prétentieuse :

 

« Moi je n’ai plus ce genre de problème de contrôle avec mon homme depuis que je détiens seule la clef de ses ardeurs… »

 

Quelques fois, on se sent soudainement très seul.

 

Et je suis même sur que Paula a fait sembalnt de tomber pour en avoir le coeur net...

 

Heureusement, les copains sont un peu moins fins que ces dames et ont systématiquement embrayé sur d’autres sujets au bon moment.

 

C’est un peu comme lorsqu’on doit passer sous le portique de sécurité à l’aéroport : on prie pour que tout se passe bien et que l’on passe très vite à l’étape suivante : dans l’avion pour s’envoler très loin.

 

Je sais désormais qu’elle a pris le contrôle et qu’elle me défonce la tête autant que la queue, chaque allusion publique étant l’occasion d’un petit jeu érotique autant que dangereux.

 

Et vous verrez bientôt qu’elle a réellement pris le contrôle et que je suis réellement devenu un jouet au prochain récit…

 

Smartbeat

 

 

 

Par Smartbeat - Communauté : Dominatrice avec son mari soum
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés