Profil

  • Smartbeat
  • Smartbeat, Homme Objet & Ballbusting
  • Homme
  • 18/02/1971

Présentation

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>

Créer un Blog

Recherche

Lundi 15 septembre 1 15 /09 /Sep 03:00
Ouh là là là là !!!!

Laissez-moi vous confirmer, pour ceux qui fantasment sur le ballbusting, qu'elle est vraiment géniale, il n'y a pas d'autre mot : géniale !!!
Nous nous sommes donc couchés tôt, comme prévu.
Déjà, en début d'après-midi, elle m'a juste fait sortir la CB6000, sans me la mettre : "si tu es bien sage ce soir, on verra ; j'ai l'intention de t'exploser les couilles et je ne veux pas perdre de temps avec ton matériel : je vais te faire un Ballbusting comme t'en as jamais vu. Je vais t'éclater les couilles  j'en meure d'envie depuis trop longtemps et je veux te fracasser les couilles dès qu'on sera au lit ; ce soir on se couche tôt et je te défonce les burnes".

Le programme était clair : ta bite va encore pendre libre toute la journée avec ta tête en feu ; et ce soir, je vais m'éclater avec tes noisettes de couilles.

Lorsque nous nous sommes couchés, elle a mis un petit DVD, comme à son habitude, surtout pour couvrir mes grognements de goret émasculé, ceux qu'elle adore tant.

Elle m'a gentilment tapoté les couilles au début, me toisant d'un air entendu...

Puis subitement, elle les a écrasées avec son genou, puis les a prises en main en serrant très fort : "Bandes mon chéri maintenant, c'est le moment ; bandes ou je t'émascule."

Elle a commencé à tirer mes couilles vers le bas sans ménagement pour les étendre au maximum, comme elle les aime : bien longues et gonflées.

Puis elle m'a frappé les couilles à pleine main, de plus en plus fort, contrôllant l'intensité montante des coups avec l'accélération de ma respiration, mes complaintes, mes mouvements de bassin et contractions abdominales.

Ca n'avait jamais été si violent et j'ai eu l'impression qu'elle se lachait vraiment et ne connaissais plus le sens des mots "pitié" ou "ménagement".

A un moment, ça s'est arrêté : elle s'est penchée au-dessus de moi et, d'un air déterminé, m'a dit qu'elle allait me les briser jusqu'à ce que j'explose en petits jets saccadés : "je ne veux pas que tu jouisse, juste te faire exploser la bite et te faire cracer les couilles par la gorge".

Elle a re commencé à les battre, en rythme, avec sa main libre, tandis que de l'autre elle a commencé une traite de bite énergique dont elle a le secret : c'est douloureux tellement elle serre la verge et la décalotte sans ménagement, elle me l'arrache littéralement ; je comprends à ce moment là son désir : il faut que ça pète et tous les moyens sont bons, c'est une course éfreinée ...

Je le lui ai fait remarqué qu'elle me détruisait la bite et que ça faisait mal, mais, aussitôt, j'ai pris un coup de poing magistral dans les testicules.

"Tu ne bouge pas, tu te tais, tu ne demande rien ; contentes-toi de te laisser éclater pour mon bon plaisir".

Le message était on ne peut plus clair.

Et elle m'a frappé les couilles pendant au moins 20 minutes, de plus en plus en fort, de plus en plus vite, sur le devant, puis sur le derrière (ça fait vraiment mal) et enfin sur les côtés.

Franchement je ne croyait pas pouvoir encaisser autant.

Et au fur et à mesure que ma femme me cogne les couille, ça s'endurcit et j'ai l'impression de pouvoir encaisser le passage d'un semi-remorque.

Et c'est presque ce qui s'est passé tellement elle me défonce les parties génitales.

Le plus spectaculaire, c'est quand à un moment elle m'a dit que c'était à moi de jouer et qu'elle ne me lacherais pas tant que ma bite n'aurait pas craché.

Et comme d'habitude, voilà que je me branle devant ma femme, pathétique.

C'est comme ça que ma femme contrôle ma sexualité de sale porc.

Elle s'est bien redressée pour m'avoir à sa main, et ma femme m'a littéralement explosé les glaouis, dans tous les sens, comme si elle frappait un agresseur, avec acharnement.

Et bien que je n'aie pas joui depuis un bout de temps (je rappelle que la dernière séance de baise a été écourtée car elle jouit plus vite que moi, que la précédente traite remontait à plus de 10 jours et la précédente baise presque un mois, sans à chaque fois qu'il n'y ait eu de satisfaction pour moi : je dois éjaculer au moment ou elle prend son pied. Point Barre.

Ma queue ne vouliait pas cracher hier soir.

J'en ai donc pris plein les couilles qui sont ressorties toutes violettes.

Et pour finir, comme d'habitude, ma femme ruine mon éjaculation et mon orgasme en cessant toute manipulation quelques secondes avant que je jouisse devant elle.

Elle a eu l'air satisfaite car elle m'a dit qu'elle était contente et que la prochaine fois, il faudrait que jouisse très vite, sinon elle utiliserait les grands moyens.

Je ne sais pas ce que ça veut dire.

Mais si c'est c'est pire que ce que j'ai ramassé ce soir, ça doit être impossible à supporter.

C'est qui est grave, c'est que j'en suis tout excité, car je sens bien maintenant qu'elle commence à se lâcher sur ma queue.

Et ça m'excite rien que d'y penser et de vous l'écrire.

Ca ouvre des perspectives à notre couple, car si elle prend son pied à m'exploser les couilles, alors elle va vraissemblablement évoluer et pervertir notre relation.

Et qui sait, faire de moi un homme objet pour de vrai ???

J'espère maintenant qu'elle va m'encager pour la semaine, parce que j'ai les couilles qui lancent en permanence et j'ai une irrésistible envie de me tirer sur la nouille pour enfin prendre mon pied.

La suite au prochain numéro...

En attendant, ce matin, au réveil, elle m'a dit qu'elle voulait que je me pompe copieusement pour voir ma bite aussi gonflée et rouge que mes couilles sont violettes au coucher ce soir.

Donc je me suis pompé comme une bonne petite truie juste avant de vous écrire ma journée d'hier.

Et croyez-moi,  j'ai la queue en feu.

Il est très tard (3h43), mais je vais tenter un truc : aller la réveiller avec la queue bien bandée et tenter de lui faire l'amour.

Sois je m'en prend une, sois elle me cadenasse de suite.

Dans les deux cas, je suis gagnant, puisque ma bite sera enfin le centre de son attention.

A bientôt.

Smartbeat



Par Smartbeat
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés